GIDDE

Dernières parutions répertoriées


couverture
Voyage au-delà du par-delà
"On voyage le plus souvent sur les pas de ceux qui vous ont précédé. J’ai choisi de mettre les miens dans les traces...


couverture
Leçons de Ténèbres
Ces nouvelles – variations sur la solitude de l’homme et plus encore leçons de ténèbres – sont autant d’explorations de...


couverture
Contre la tactique de l'horloge
Contre la tactique de l’horloge rassemblent ce que l’auteur nomme des proses. Ces dernières sont à chaque fois constitutives...


couverture
&caetera
“Pierre Soletti nous offre dans une écriture subtile et ludique ‒ une partition, un rébus, un casse tête àmille...


couverture
Ici et ailleurs
François Place est un auteur-illustrateur qui a commencé son parcours en 1985 dans la maison Gallimard comme illustrateur de...


couverture
Garder un pied dehors
La collection Lyre s'attache à prolonger et enrichir l'expérience de la lecture. Mêlant les MOTS, les IMAGES et les SONS,...


couverture
Ouste n°23
À l’image du festival Expoésie, dont elle constitue le support-papier, la revue OUSTE prône la rencontre entre poésie et art...

La Sardane d'Argelès

Auteur : Pey Serge.
Voir les autres titres du même auteur...

Éditeur : Dernier Télégramme.
Voir les autres titres édités par Dernier Télégramme...

Présentation :
La poésie a aussi un devoir de mémoire. En 1939, talonnés par les troupes franquistes, cinq cent mille républicains espagnols arrivent à la frontière française, où les attendent l’horreur des camps de concentration, la mort par maladie, et bientôt pour beaucoup d’entre eux, la déportation en Allemagne nazie.
Ce long poème, au nom évocateur de La Sardane d’Argelès, se déroule dans la communion d’un souvenir. Serge Pey a voulu réunir dans ce texte, reposant sur le rythme d’une sardane, son ami le peintre catalan Joan Jorda et son père qui furent enfermés en même temps au camp de concentration d’Argelès, maintenant devenu une plage, dans un coin de la Méditerranée.
Serge Pey évoque ici, une sardane dansée à l’envers par des libertaires catalans, les dos des danseurs uniquement se faisant face, la tramontane soulevant le sable froid, devant les fusils de l’armée française. Cette danse, symbole de la nation catalane, où les pas sont comptés en silence, est un hommage à ceux tombés dans toutes les fosses communes de l’espérance.


couverture

Illustrateur : Joan Jorda.
Illustration(s) :

Informations complémentaires :
ISBN : 978-2-917136-77-5
Nombre de pages : 88 p.
Format : 14,5x21,5 cm.
Genre : Poésie
Date de parution : 17/09/2014
Prix : 13 €



Retour au catalogue
Conception : Simon Pasquier - Réalisation : Christophe Boulaye - Avec le soutien de la DRAC de Franche-Comté - Qui-sommes nous ? - © GIDDE 2011